actualités

IA en RV

Système adaptatifs personnalisés pour la formation dans des environnements virtuels.

Article publié par l'UTC sur Instagram, le 22 avril 2020.

Les recherches de Domitile Lourdeaux, maîtresse de conférence au sein du laboratoire Heudiasyc, portent sur les systèmes adaptatifs personnalisés, plus précisément sur tout ce qui a trait à la réalité virtuelle et à la formation, en témoignent le projet sur « la formation d’opérateurs aéronautiques en montage d’avion » en partenariat avec STELIA Aerospace et VICTEAMS mené avec le LIMSI à Orsay, des spécialistes en ergonomie cognitive, l’école du Val-de-Grâce, et les sapeurs-pompiers de Paris.

Particularité des projets STELIA et VICTEAMS ? L’intégration de l’intelligence artificielle (IA). « N’ayant pas les moyens de mettre, comme les fabricants de jeux vidéo par exemple, des dizaines de développeurs, nous avons eu l’idée d’intégrer de l’IA pour créer des scénarios », souligne-t-elle. « Avant le projet avec STELIA, c’était le formateur qui sélectionnait le niveau de l’apprenant puis lui donnait les objectifs pédagogiques, par exemple : travailler telle ou telle règle de sécurité. Le système de scénarisation générait, par la suite, des situations d’apprentissage en fonction de ces objectifs. Dans le projet aéronautique, nous avons souhaité créer un profil dynamique de l’apprenant, c’est-à-dire faire en sorte que le système soit capable de détecter les compétences de l’apprenant afin de lui proposer des situations intéressantes.

On part donc de croyances sur ses capacités à gérer ou pas les situations auxquelles il est confronté. On parle de zone proximale de développement. À savoir que l’on a des compétences et que l’on est capable d’acquérir des compétences nouvelles, proches de ses propres compétences. Pour cela, on a utilisé des algorithmes génétiques et des fonctions de croyance afin d’étendre, progressivement, cette zone proximale », détaille-t-elle.

Avec VICTEAMS , Domitile Lourdeaux va plus loin. « J’ai souhaité insister sur le travail collaboratif en créant des équipes virtuelles. L’implication de différents acteurs et leur interaction exige en effet une scénarisation encore plus fine. C’est le cas notamment de la formation de leaders médicaux à la gestion d’un afflux massif de blessés », précise-t-elle.
PHOTOS

Retour
IA en RV
Réalité Virtuelle, Intelligence Artificielle et Connaissance

Les approches existantes permettent de gérer des environnements soit peu interactifs, soit peu complexes, soit peu centrés apprentissage ou encore intégrant peu les aspects collectifs. Notre objectif est donc de modéliser l’activité humaine et sociale pour la scénarisation adaptative d’environnements virtuels complexes. Notre approche consiste à coupler ces environnements virtuels à des techniques d’intelligence artificielle et des modèles issus de travaux en psychologie cognitive. Aussi, notre défi est de proposer des modèles cognitifs computationnels pour scénariser des environnements hautement interactifs et des situations complexes et dégradées à forte dimension cognitive.