actualités

Test de prévention du Covid-19 dans le restaurant d'Alain Ducasse

Tests des installations du restaurant Allard à Paris visant à limiter la propagation de Sars-Cov-2 sous forme d'aérosol.

La situation sanitaire nouvelle liée à l'apparition du Coronavirus a amené les autorités à restreindre l’accès à des lieux pouvant entrainer la propagation de cette maladie. Le secteur de la restauration a été particulièrement visé car considéré comme lieu d’exposition par excellence : Ils mènent à un rapprochement des personnes pouvant donner lieu à la propagation du virus par voie aéroportée dans un environnement clos. La transmission des maladies infectieuses par voie aérienne a traditionnellement mis l'accent sur le rôle de la toux et des éternuements conduisant à l’émission de gouttelettes microniques à supermicroniques parfois visibles à l’oeil nu. La parole génère également de fortes concentrations de gouttelettes de toutes tailles transportant des pathogènes respiratoires transmissibles.

C'est dans ce contexte de défi historique de gestion de la santé publique, que Mr Alain Ducasse a chargé Mr Arnaud Delloye, architecte dplg, de la conception et de la réalisation de nouvelles installations dans le restaurant Allard (Paris 6e) visant à limiter la propagation de SARS-COV-2 afin de mieux protéger la clientèle des risques de contamination. UTeam a été chargée de vérifier le bon fonctionnement de ces installations et la limitation des expositions croisées entre tables voisines. Le principe des tests envisagés ainsi que leurs résultats lors de la campagne qui s'est déroulé du 2 au 4 juin 2020 ont été exposés dans un rapport d'une trentaine de pages, livré le 5 juin à Alain Ducasse et ses équipes.

Des tests de visualisation des courants d’air ont été réalisés pour chaque table et ont montré le bon fonctionnement des installations. Des émissions d’aérosols artificiels simulant une émission par un client lors d’une conversation à table ont été réalisées pour chaque table de la "grande salle". Le comptage comme les prélèvements des aérosols sur les tables voisines n’a pas permis de détecter la présence de cet aérosol. Ces résultats ont donc indiqués que les nouvelles installations dans la configuration analysée semblent permettre une limitation efficace de la propagation des aérosols.

Retour
Test de prévention du Covid-19 dans le restaurant d'Alain Ducasse
Le 31 décembre 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est officiellement informée de la survenue de nombreux cas d'une pneumonie d'origine inconnue, qui déclenche le 9 janvier 2020 une alerte internationale. L’OMS nomme officiellement la maladie « maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) » le 11 février 2020 et le 11 mars 2020, le directeur général de l'OMS qualifie la COVID-19 de pandémie. Un concept de prise en charge des contacts a dans le cadre de la COVID-19 été préconisé le 4 février 2020 pour le personnel soignant et les proches de patients de la COVID-19.

Depuis, de très importantes mesures préventives au niveau international ont été mises en place s’alignant à ces préconisations visant essentiellement à éviter la contagion entre humains en suspendant toute exposition proche à d’autre personnes, qu’il s’agisse de personnes infectées confirmées ou non. Les autorités sanitaires au niveau international font le choix de la dite "distanciation", c’est à dire de limiter très fortement les contacts entre toute personne ne vivant pas dans le même foyer.